Crise économique : tout savoir sur la politique de relance en France

Consulto

Consulto /

3 min de lecture

Depuis près d’un an et demi, le monde fait face à l’une des plus grandes crises sanitaires qu’il ait connue. Fortement impactées par les restrictions sanitaires, les arrêts maladie et le chômage partiel, les entreprises font face à une crise sans précédent. Nombreuses sont celles qui ont déjà mis la clé sous la porte ou le feront en conséquences de la crise épidémique.

Face au risque de crise économique et à la hausse du taux de chômage, le Gouvernement français met en œuvre une politique de relance pour accompagner l’économie nationale : le Plan France Relance.

Qu’est-ce qu’une politique de relance ?

C’est tout simplement une politique conjoncturelle qui a pour but de relancer l’économie d’un pays. Son objectif est de favoriser la croissance et la création de PIB, mais aussi de lutter contre le chômage et la pauvreté.

Ce plan de relance peut-être mis en place de trois manières différentes :

  • La relance budgétaire, qui consiste à augmenter les dépenses de l’État ou à baisser les impôts pour accorder un meilleur revenu disponible aux ménages.

  • La relance par la réglementation, qui vise à accroître les revenus des ménages modestes en augmentant, par exemple, le SMIC.

  • **La relance monétaire, **qui se définit par la diminution des taux d’intérêts d’emprunt afin de favoriser leur demande et donc la consommation des ménages.

Pourquoi l’adopter maintenant ?

La crise sanitaire de la Covid-19 a fortement impacté l’économie française. Selon l’INSEE, le PIB français a chuté de 8,3% en 2020.

En choisissant de mettre en place une politique de relance en France, le gouvernement espère limiter l’ampleur de la récession.

L’objectif est simple : faire en sorte que la France retrouve son niveau économique d’avant la crise sanitaire et restaurer la confiance des ménages et des entreprises.

La politique de relance de la France en 2020-2022

En quoi consiste le Plan France Relance ?

Inédit, ce programme intitulé “France Relance” aura un montant global de 100 milliards d’euros, soit près d’un tiers des dépenses annuelles de l’État. Il sera échelonné jusqu’en 2025.

Pour cette politique de relance en France, le gouvernement a souhaité s’orienter autour de trois grands axes : l’écologie, la compétitivité et la cohésion.

Aussi bien à destination des particuliers, des entreprises, des collectivités locales et des administrations, cette feuille de route propose des mesures concrètes.

Quelles sont les grandes mesures ?

30 milliards pour la transition écologique

L’état a manifesté sa volonté de réaliser une “relance verte”. Pour cela, 6,7 milliards d’euros ont été débloqués afin d’accélérer la rénovation énergétique des bâtiments.

Cela passe notamment par l’élargissement du dispositif MaPrimeRenov’, la rénovation des bâtiments publics, la décarbonation de l’industrie et la transition agroécologique.

Vérifiez si vous êtes éligible en remplissant le formulaire sur cette page.

35 milliards pour la compétitivité

Dans le but d’améliorer la compétitivité des entreprises nationales et de stimuler l’innovation, le gouvernement a décidé de baisser les impôts de production, à hauteur de 20 milliards d’euros.

11 milliards d’euros seront aussi investis dans le quatrième programme d’investissements d’avenir, dit « PIA4 » qui a pour vocation de financer des technologies émergentes, ainsi que des projets de recherche au sein d’établissements d’enseignement supérieur.

Vous pouvez retrouver les appels à projet sur la page dédiée.

**Toutes les PME et ETI spécialisées dans l’industriel **peuvent également demander à bénéficier de l’aide à l’investissement de transformation vers l’industrie du futur pour s’équiper en matériel, machines et logiciels.

36 milliards pour la cohésion sociale

En plus des 6 milliards d’euros investis dans le domaine de la santé, le gouvernement a souhaité orienter cet axe sur l’emploi. En effet, 7,6 milliards d’euros seront alloués à la sauvegarde de l’emploi, et notamment aux mesures de chômage partiel.

L’État a également beaucoup tenu compte des jeunes dans sa politique de relance en France. Ainsi, 1,6 milliard d’euros seront investis pour favoriser l’emploi des jeunes, notamment grâce à la formation et 3,2 milliards d’euros seront alloués à des aides à l’embauche.

Votre entreprise souhaite réaliser des investissements, mais vous ne savez comment trouver les financements publics adaptés ? Consulto est là pour vous aider !